Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Plus

La classe Premium Voyageur d'Air France arrive à Montréal


En cette année où elle célèbre ses 60 ans de service à Montréal, Air France a inscrit aujourd’hui 28 mars une nouvelle marque historique à sa présence au pays en accueillant un de ses B 777-300 doté de quatre cabines distinctes, dont sa toute nouvelle classe Premium Voyageur.

Lancée à l’automne 2009, la cabine Premium Voyageur offre en moyenne 22 sièges sur un espace occupé auparavant par 40 sièges de la cabine économique permettant ainsi à ses passagers de disposer d’une cabine privative avec 40 % d’espace supplémentaire.  Le fauteuil large de 48 cm et s’inclinant à 123 degrés est doté d’une coque fixe pour préserver l’espace et l’intimité de chacun. 

Les clients profiteront des éléments de confort de la classe Affaires comme, par exemple, la trousse de voyage, le coussin de plumes ou encore la couverture en pure laine vierge. La restauration et le service seront, quant à eux, ceux de la cabine économique.

À l'aéroport, le service est inspiré de la classe Affaires avec des comptoirs d'enregistrement libellés Premium Voyageur, une franchise de 2 bagages de 23 kilos avec livraison prioritaire à destination ainsi que d’un embarquement à la convenance du passager.

La Premium Voyageur qui est progressivement déployée sur l'ensemble de ses vols long-courriers effectués par des Boeing 777, des Airbus A340 et A330 sera graduellement introduite sur les vols de Montréal jusqu’au 7 juin pour ensuite être offerte tous les jours sur un de ses 4 vols quotidiens.

L’espace dédié et privatif de la Premium Voyageur est accessible à compter de 1 379 $, toutes taxes incluses pour un aller-retour entre Montréal et Paris.

Au départ de Montréal, pendant la saison été 2010, Air France offrira plus de 1300 sièges par jour répartis en 4 classes de service :  La Première, Affaires, Premium Voyageur et Voyageur.  La classe Premium Voyageur sera déployée sur ses vols entre Toronto et Paris à compter d’octobre 2010.

 

Louise Gaboury